Yannick & Frédéric UNGERER (67-Seebach) : 1er National & 2ème International Barcelone

ungererFY

Queen Emilie : Remporte le 1er National, Le 2ème International & le 1er International Femelle Barcelone 2017 

Après un Barcelone 2016 éprouvant, l’édition 2017 de l’étape Catalane a encore été terrible, mais n’est-ce pas cela qui la rend si mythique ? Redouté de certains participants se devant de concourir afin d’essayer de marquer quelques points afin de figurer en bonne position des championnats, cette édition 2017 très dure laissera des traces dans de nombreuses colonies et prouve une nouvelle fois qu’il faut des pigeons d’exceptions, aux origines sélectionnées pour cette étape et en pleine possession de leurs moyens afin de pouvoir regagner leur colombier respectif. C’est ainsi que l’on peut noter les superbes performances des frères Dechamps d’Hargnies, lesquels officialisent 17 de 25 engagés le 1er jour, Joël Thorel de Gonnehem (3 sur 5 le 1er jour).

C’est dans l’Est de la France, plus précisément à Seebach dans le Bas-Rhin qu’est signalé le 1er pigeon pigeon de cette édition 2017. Constaté à 11h08 pour 955kms, soit une vitesse de 803 m/min, Queen Emilie de Frédéric & Yannick UNGERER, femelle de 2015, remporte la victoire Nationale contre 3152 pigeons, se classe 2ème contre 17094 pigeons et enlève la palme d’or au doublage international femelles pour sa 1ère participation à l’étape espagnole.

Dans la famille UNGERER, la colombophilie est un hobby vécu à 100% entre d’un côté Frédéric, le père, et Yannick, le Fils. C’est ce que l’on remarque dans de plus en plus de colonies. Auparavant, souvent le mari gérait la colonie de A à Z. Maintenant, c’est souvent une histoire de famille, le mari et l’épouse, le père et les enfants. La colombophilie est un formidable sport qui permet de tisser des liens inter-générationnels.

Mais revenons au tandem de Seebach. Même si Frédéric et Yannick n’ont pas toujours le même point de vue sur la façon de manager, un final ils trouvent toujours un consensus. Frédéric travaille de poste en 2×8. Une semaine il est donc du matin, l’autre de l’après-midi. Frédéric et Yannick s’organisent donc alternativement afin de pouvoir soigner la colonie. Quand Yannick est aux soins le matin, les pigeons sont dans les airs vers 5h45-5h50 jusqu’à 7h et Yannick part travailler. Quand c’est Frédéric qui est aux soins le matin, les pigeons sont lâchés vers 7h. Le soir les pigeons volent vers 19-20h pendant plus ou moins une heure.

Frédéric et Yannick ont commencé à participer aux concours colombophiles en 1996 et jusqu’au début des années 2010 ils ont fait leur écolage dans les concours locaux sans dépasser les épreuves de 700kms avec notamment le titre de Champion Pigeonneaux en 2002 et régulièrement des As pigeons et des tops 10 dans les concours à rayon du groupement avec pour point final un 2010 une 5ème place sur Limoges Fédéral (620 kms) et une 9ème place sur Marsac Fédéral (700 kms).

Ensuite, changement de cap, c’est ainsi que l’année 2011, Frédéric et Yannick ont participaient à aucun concours.

En 2012, pour une première saison dans les joutes international, ils participent à Pau (898 kms) et Narbonne (753 Kms) avec un 72ème National de Pau.

2013 est une saison à oublier, comme rien ne fonctionnait comme ils le voulaient, Frédéric et Yannick ont interrompu en cours de saison.

En 2014, ils remportent la 3ème place au club de fond du Bas-Rhin,

En 2015, ils réalisent un 3/5 sur Pau, un 2/3 à St-Vincent et un 2/3 à Perpignan, les 12ème et 25ème National Narbonne et se classent 2ème As Pigeon a club de fond du Bas-Rhin (3/3 prix Pau, St-Vincent, Perpignan).

En 2016, ils terminent 6ème du championnat général du club de fond du Bas-Rhin avec notamment 3/7 à Pau, 2/4 à Barcelone, le 4ème de Barcelone (Doublage Bas-Rhin), les 46ème et 54ème National Carcassonne …

La saison 2017 avait plutôt mal débutée, avec 3/8 à Pau et puis il y a eu Barcelone et le rêve que tout colombophile participant à cette épreuve désire : Le 1er National, 2ème International et 1er International Femelles.

Côté management, depuis 2016 Frédéric et Yannick jouent les femelles et pratiquent le veuvage classique et le veuvage total, l’ensemble des voyageurs (mâles et femelles) sont libérés chaque jour ensemble et sont séparés après leur volée. Quand les femelles voient le bâton, elles savent très bien qu’elles doivent filer dans leur compartiment, ce qu’elles font sans riposter.

Certains colombophiles tomberont des nus avec cette façon de pratiquer les volées, mais apparemment cela ne gêne aucunement les prestations de la colonie de Seebach.

Les pigeons sont accouplés début avril et sont joués au naturel jusqu’au 20 mai, date du 4ème concours préparatoire. Durant ce début de saison les voyageurs sont libérés une seule fois par jour.

A partir du 20 mai, les yearlings et les vieilles femelles sont joués au veuvage total, tandis que les vieux mâles sont joués au veuvage classique. L’objectif de ce système étant d’avoir des pigeons avec un pic de forme le plus tard possible dans la saison.

En guise de préparation pour les joutes internationales, les pigeons ont participé à 2 concours de 150 kms, un concours de 230 kms, un de 300kms, un de 350 kms et un de 420 kms soit 1600 kms pour ceux qui ont été enlogés pour Pau. L’équipe de Barcelone a quand à elle participait à un 300kms supplémentaire 2 semaines avant l’enlogement de Barcelone (soit 1900 kms dans les ailes avant l’étape catalane).

A la place de Pau, les mâles yearlings ont participés à un concours de 550 kms. Les femelles

yearlings ont également fait participaient à ce 550 kms puis ont été réenlogés pour un concours de 525 kms et sont reparties pour un concours de 700kms le week-end de Barcelone. Certaines seront testées sur Narbonne en fin de saison.

Les veilles femelles ont quand à elles été réparties dans les équipes de Pau et de Barcelone.

15 jours avant la première étape internationale, les mâles et les femelles ont le droit à 2 volées et ce jusqu’à la fin de la saison.

Si Yannick et Frédéric remarquent que les volées sont moins soutenues, ou en fin de préparation, les voyageurs sont libérés à quelques kilomètres (entrainement personnel).

La colonie de Seebach a plusieurs pigeons de base. Le 1er est un mâle de Vincent GROSSE avec

comme origine du Werner BÖLTING et des VAN DER WEGEN. Le mâle GROSSE, appelait « Le

Pau » a réalisé un 6ème National Pau en 2010 et 3 prix sur Marseille. 4 concours à moins de 900m/min.

002_Le_Pau

Le Pau est ses filles sont à l’origine de plusieurs pigeons qui ont réalisé des prix de tête dont :

  • 122ème National Barcelone 2017 (petit-fils du Pau)
  • Un autre petit fils du Pau réalise le 46ème Nat Carcassone 2016 (moins de 800 m/m)
  • Le 25ème National Narbonne 2015 est un frère direct du 122ème Nat Barcelone 2017

Dans leur colombier de reproduction, le tandem UNGERER dispose de 6 filles et 2 fils de leur Pau.

 

Le 2ème reproducteur de base est le NICK un fils du NICK de HERBOTS+HELLER, 17ème As Pigeon National. Là aussi, un pigeon d’origine BÖLTING. Le fils du NICK a déjà donné de très bons pigeons en combinaison avec la lignée du PAU. Sachant que le NICK des HELLER a été vendu, les UNGERER ont fait des élevages en communs avec Ewald et Elvira HELLER pour leur permettre de conserver et améliorer chacun leur souche.

004_NICK

 

Le troisième reproducteur de base et un pigeon de Stéphane DEPASSE aux origines VAN DER WEGEN. Là également, la combinaison avec les filles du Pau est gagnante.

A ces 3 pigeons de bases, s’ajoute des individualités HERBOTS Eric, Comb.ARENDS, KIPP & Fils, PAUTLER Patrice, LAUGEL Georges, BAESEL Philippe, Twan BONGERS, BUELENS Lieven, WEISHAAR Bernard, Hendrik WILPERS, Ton VAN DER WALLE, Cyrille SCHASCHKOW et Rini VERMAAS.

 

Côté alimentation, Yannick et Frédéric ont adopté la méthode BAESEL revisitée à leur sauve. Ils récupèrent du maïs, du blé et de l’orge directement chez les fermiers et le mélange avec le basic de la firme Versel-laga auquel ils ajoutent des granulés Success Corn.

Une attention toute particulière est donnée lors du choix du maïs chez l’agriculture. L’objectif étant d’obtenir du maïs cribs français similaire à celui servi dans les paniers (même taille, même couleur …). Le but étant toujours d’habituer leurs voyageurs à manger dans le panier

La composition finale du mélange est : 25 % de maïs, 25 % d’orge, 25 % de pois et 25 % d’autres graines. Ce mélange est donné aux reproducteurs, aux pigeonneaux, et durant la mue à toute la colonie. De fin décembre à début avril, celui-ci est coupé à hauteur de 50% avec de l’orge soit au total plus de 60% d’orge dans le mélange.

Lors de la saison, les voyageurs reçoivent ce mélange jusqu’à 350kms. A partir des concours de 400kms et jusqu’au dernier concours préparatoire, ce mélange est coupé avec l’Energy Plus IC à raison de 4 doses du mélange de base pour 1 dose d’Energy Plus IC.

En vue de l’enlogement pour un internationaux, il est ajouté un peu de chanvre et du maïs à cette mixture.

Durant la préparation, les pigeons sont nourris à volonté, les mangeoires ne sont jamais vide. Ainsi les pigeons mangent ce qu’ils veulent, quand il le veulent. Pourquoi vos direz-vous ? Tout simplement, Frédéric et Yannick veulent obliger les voyageurs à prendre l’habitude de toujours manger, ainsi quand ils seront des les paniers pour plusieurs jours, ils espèrent qui continuerons à manger de cette façon afin de prendre les forces nécessaires pour être au mieux avant le lâcher.

Aucun complément alimentaire n’est ajouté sur le grain, par contre chaque jour, les pigeons reçoivent un mélange de minéraux frais de DE PATAGOON de Jan DE WEERD.

Très peu d’autre produits sont utilisés, après le 1er concours, et ensuite toutes les 3 semaines, les voyageurs reçoivent du Kombi Cure de Dr Vincent Schroeder accompagné du Tollyamin Plus dans l’eau le dimanche et le lundi. Si l’on fait un rapide calcul, les pigeons reçoivent donc 12 jours grand maximum de cure durant l’année.

Le mardi et mercredi de ces semaines les voyageurs reçoivent de l’HERBOCHOL dans l’eau. Les autres semaines : HERBOCHOL le dimanche et lundi, et le mardi et mercredi HERBOBEETS.

En fin de semaine, c’est toujours de l’eau claire.

Pendant la colonie reçoit également de l’HERBOCHOL, de l’HERBOBEETS et du TOLLYAMIN.

Pendant la saison les voyageurs ont un abreuvoir nettoyé tous les jours. Le reste de l’année l’abreuvoir est simplement rempli quand il est vide.

Au mois d’avril les pigeons reçoivent une goutte endo-ecto du Dr Vincent Schroeder sur la nuque et son vaccinés contre la paramyxovirose avec le vaccin IMOPEST.

 

Revenons à ce 8 juillet 2017, 10h était déjà sonné et aucun pigeon était annoncé à l’international, impatient, Yannick va regratter pour la 2ème fois de la journée les colombiers, il en profite pour mettre un bain aux reproducteurs et rempli tous les abreuvoirs d’eau fraîche.

Vers 10h30, Frédéric revient de sa tournée matinale. Yannick et son père décident alors de rentrer consulter internet, boire un café et discuter « pigeon » comme à leur habitude.

La position du colombier par rapport à la maison est telle que Yannick et Frédéric ont une vue sur la trappe d’entrée mais le toit du colombier est caché par le toit de leur terrasse.

colombier

Arrive 11h, une ombre traverse le gazon, Frédéric dit alors à Yannick : « Ne t’inquiète pas, çà doit être encore le ramier qui a son nid dans le sapin devant le colombier », et Yannick de rétorquer « En plus, y a aucun pigeon d’annoncé ». Vers 11h05, Frédéric décide d’aller tondre la pelouse, il prend le chemin de la terrasse et là s’écrit « Y en a un, y en a un … ». Yannick pense tout de suite à une blague de son père mais quand il a vu courir Frédéric aussi vite qu’un coureur de 100m, Yannick a vite compris que le 1er pigeon de Barcelone les attendait.

Leur 601, rebaptisée depuis Queen Emilie était là sur le toit du colombier et se fait officialisée à 11h08.

En quelques instant, Frédéric et Yannick était redevenu enfant, sautant dans la pelouse. Yannick tremblait comme jamais et pour la première fois il pleurait de joie en constatant la contre-marque. De son côté Frédéric n’arrêtez pas de ressassez « Faut que je me calme, faut que je me calme … » Chaque colombophile que nous sommes vivons pour ces instants de joie et ces montées d’adrénaline que nous procure l’arrivée de nos préférés.

S’en est suivi une attente interminable jusqu’à passé 14h, heure à laquelle le 1er National était assuré puis plus tard confirmé le 2ème International et le 1er International Femelle !!! Qu’elle journée exceptionnelle pour Frédéric et Yannick, à coup sur qu’ils s’en souviendrons toute leur vie.

 

Concernant la Queen Emilie (173601-2015), 1er National Barcelone 2017. Cette femelle fût perdu comme pigeonnelle avant les concours et est revenue au pigeonnier après la saison. Elle n’a donc pas vue le panier lors de sa première année.

En Yearling, elle participe au concours locaux jusque Limoges (620kms) puis est enlogées sur St Vincent International (925 kms). Elle sera primée au doublage femelle, et en région Est.

Pour sa participation à sa 2ème joute internationnale, est réalise l’exploit d’avoir été le premier pigeon constaté en Europe et remporter le 1er National, le 1er National Femelles, le 2ème International et le 1er International Femelles.

Côté gabarit, c’est une toute petite femelle, assez lègere toute l’année, avec des fourches solides, un bras court et un caractère particulier. En effet, la semaine avant l’enlogement de Barcelone, Frédéric a posé un nid dans chaque coin chez les femelles et la Queen Emilie a décidé qu’un de ces nids allait être le sien, à elle et elle seule. Aucune autre femelle ne pouvait approchée son nid. Paraillement, c’est une femelle très amoureuse de son mâle et qui défend son casier coûte que coûte. Et quand elle décide de changer de casier, elle y va quitte a se retrouver avec les yeux enflés et le bec rouge de sang.

Autre particularité que Frédéric et Yannick ont remarqué sur leur Queen Emilie : Quand ils rentrent au colombier, ils ont l’impression qu’elle leur parle. Pour le tandem UNGERER, c’est une femelle vraiment spéciale !

Côté origines, son père est un mâle direct Eric HERBOTS. Frédéric et Yannick avaient achetés plusieurs bons chez ce spécialiste de Barcelone et quand ils sont allés à Zoutleeuw, ce mâle a été rajouté par Eric. Eric Herbots ne voulait pas le conserver dans son équipe. Il avait déjà participé à 5 Barcelone pour y être primé 4 fois. L’année où il avait loupé à Barcelone, il avait sauver sa tête sur Perpignan. DAns sa carrière sportive, ce mâle aura donc était primé 5 fois de 6 engagements dans les joutes internationales avec comme point d’orgue :

  • 189/12641 Barcelone
  • 418/5591 Perpignan
  • 1124/11590 Barcelone.

003_eric

Côté maternel, Queen Emilie est une fille de CHRISTA 830, soit une petite-fille de KATRIN 46 et donc consanguine sur OSSI. Elle a été élevée par Oswald SCHNEIDER de Nottuln. KATRIN 46 a était primé 4 fois prix à plus de 1000kms. Quand à CHRISTA 830, elle a réalisé 5 fois prix à plus de 1000 kms dont le 35ème National Pau. OSSI a réalisé 7 prix à plus de 1000 kms dont les 8ème et 42ème National Barcelone 1236 kms.

Dans l’origine de la Queen Emilie, on retrouve donc d’un côté du consanguin Bert VAN BREE et de l’autre du consanguin Sam DE JONG. Le point commun entre Ossi SCHNEIDER et Eric HERBOTS est qu’ils jouent les pigeons le plus proche de la nature possible. Les colombiers sont peu ou pas nettoyés, les pigeons sont nourris avec des mélanges qui ressemblent à ceux de la famille UNGERER et ceux sont des colomboculteurs utilisant peu ou pas de produit complémentaires. Frédéric et Yannick se rappellent encore de leur visite chez Eric Herbots, où celui-ci leur dit « Notez vous bien ceux sont des pigeons pour Barcelone, pas pour Pau, Dax ou Perpignan, pour Barcelone ! Barcelone c’est Barcelone »… Et Ossi leur avait dit « J’espere qu’ils seront assez rapide » … Queen Emilie vient de prouver que : Oui !

001_queen_emilie

 

Pedigree Queen Emilie

Laisser un commentaire